Le CIMMI présente ses travaux à l’ACFAS

L’ACFAS, c’est l’Association francophone pour le savoir.  Le congrès a pour mission de promouvoir le développement de la recherche et de la culture scientifique, en contribuant à la diffusion et à la valorisation des connaissances et des méthodes scientifiques, en vue d’améliorer la qualité de la vie en société.
Le CIMMI a participé à ce congrès dans le but de présenter des résultats de recherche pour 2 projets :

 

  1. Vers une meilleure interaction en réalité augmentée : gestion des occlusions et manipulation des modèles avec le capteur Kinect de Microsoft.
  2. Application de vision numérique utilisant le capteur Kinect pour l’identification et le suivi d’usagers interagissant avec une table interactive.

 

1. Vers une meilleure interaction en réalité augmentée : gestion des occlusions et manipulation des modèles avec le capteur Kinect de Microsoft

 

Pour Jean-Nicolas Ouellet Ph. D. ing., Renaud Simard & Alexis Légaré-Julien (2 stagiaires du Cégep de Sainte-Foy), l'ACFAS c'était l’opportunité de présenter des travaux de recherches à la session Technologies mobiles et interactives sous la présidence de Jean-Nicolas Ouellet.

Jean-Nicolas Ouellet Ph. D. ing., Renaud Simard & Alexis Légaré-Julien - photo par Guillaume Simard

 

Équipe de développement à l'ACFAS à Montréal

 

La réalité augmentée a atteint un degré de maturité suffisant pour susciter l’intérêt du public et de l’industrie. En permettant l’affichage d’un objet virtuel dans une scène réelle, elle ouvre la porte à de nouvelles façons de présenter des objets en 3D. Toutefois, l’interaction avec l’objet 3D est généralement limitée à un simple affichage et l’utilisation de boutons virtuels pour générer des actions. Nous développons activement de nouvelles stratégies permettant d’interagir naturellement avec l’objet 3D virtuel en utilisant la gestuelle des mains. Nous présentons d’abord nos travaux en estimation de la pose qui permettent d’afficher un objet 3d de façon interactive en créant l’illusion qu’il appartient à la scène. Ensuite, nous verrons comment le module de suivie des mains du capteur Kinect permet de créer un nouveau lien plus direct entre le monde réel et virtuel. Une personne peut alors virtuellement toucher, déplacer et tourner l’objet 3D. Cependant, l’interaction avec les mains apporte de nouveaux défis : lorsque la main est placée entre la caméra et l’objet virtuel, elle doit cacher cet objet; on dit alors qu’il y a occlusion. Dans notre système, l’information provenant de la carte de profondeur du capteur Kinect est combinée avec celle de suivi de silhouette et permet de déterminer quelles parties de l’objet virtuel sont visibles et gérer les cas d’occlusion. Nous présenterons des résultats et des démonstrations supportant les contributions de ce projet.

Vidéo Youtube

Occlusion detection and virtual object manipulation in augmented reality with the Microsot Kinect

Source : http://www.youtube.com/embed/OTmHtAaQD_c

Rotation d'un objet virtuel

Modification de l'échelle d'un objet virtuel

Comment s'amuser avec le réalité augmentée

2. Application de vision numérique utilisant le capteur Kinect pour l’identification et le suivi d’usagers interagissant avec une table interactive

Les environnements collaboratifs de type tables interactives connaissent un intérêt grandissant ces dernières années. Dans ce type d’environnement, les usagers interagissent physiquement avec la surface de la table soit en utilisant leur main ou un stylet. Dans ce contexte, la gestion des identités de plusieurs personnes interagissant autour de la table et leurs droits d’accès aux informations affichées est problématique. En effet, bien que des méthodes de reconnaissance de visages existent pour reconnaitre l’usager, il est difficile d’établir le lien entre une main interagissant avec la table et un usager en particulier. Afin de résoudre cette problématique, nous proposons d’utiliser le capteur de mouvement Kinect de Microsoft afin de déterminer l’identité des usagers interagissant avec la table. Pour se faire, nous exploitons la carte de profondeur retournée par le capteur pour détecter et suivre chaque usager. Le capteur nous renseigne sur la posture de l’usager en déterminant, entre autres, la position des bras et de la tête.

Détection de squelette

En appliquant un algorithme de reconnaissance faciale à l’image 2-D de la caméra visible de la Kinect, il est alors possible de déterminer l’identité de l’usager interagissant avec la table. Nous présenterons les résultats de ce travail de recherche financé par R&D pour la Défense Canada (DRDC Atlantic), en collaboration avec le département d’ingénierie systèmes de l’Université de Waterloo.

acfas-2012-vision-numerique-kinect-Recognition_body

Expérimentation avec la Kinect de Microsoft

 

Site officile de l'Acfas 2012

http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/80/200/210/d

Logo puzzle